Une entreprise américaine, Nano-Proprietary, qui avait vendu sous licence à Canon une technologie-clé dans le développement des écrans SED, refusait en effet que cette technologie soit utilisée par SED Inc.

L'expansion A lire aussi sur PresencePC